Comment mettre son CV en première page de Google ?

CV en première page

C’est bien connu : les internautes vont rarement au-delà de la première page de résultats Google, et les recruteurs ne font pas exception à la règle. En tant que candidat, vous devez donc augmenter vos chances d’être repéré en vous assurant que votre CV se retrouve dans cette précieuse liste lorsqu’ils recherchent la perle rare.

Multipliez les supports

C’est mathématique : plus vous serez présent, plus vous aurez de chances d’être repéré. Profils LinkedIn, Twitter et Viadeo, CV sous forme de page web, CV sur des plateformes de type DoYouBuzz ou CreerunCV, book en ligne pour les créatifs, blog d’expert… Soyez sur tous les fronts. Attention : le tout doit être cohérent. S’il est permis d’adapter en fonction de la plateforme, par exemple en insistant sur votre mobilité internationale sur LinkedIn, pas question d’annoncer que vous êtes bilingue sur un support et d’avouer que vous n’avez que quelques notions d’anglais sur un autre !

Pensez à vulgariser, sans perdre en professionnalisme

N’oubliez pas que le recruteur n’est peut-être pas lui-même quelqu’un du métier. Si votre CV est truffé de jargon, seuls des experts pourront tomber dessus. Alors n’hésitez pas à développer les acronymes et à expliquer ce qui peut rendre perplexes les non-initiés. Par exemple, à « Maîtrise d’Aperture et Lightroom », ajoutez « logiciels photo ». Ainsi, ce sont à la fois les recherches comprenant « Lightroom » et celles avec « logiciels photo » qui mèneront à vous.

Inspirez-vous d’offres d’emploi pour les synonymes

Là encore, il s’agit de multiplier vos chances en essayant de penser à tous les termes que les employeurs utilisent lorsqu’ils tentent de trouver leur futur collaborateur. Vous êtes journaliste ? Arrangez-vous pour faire figurer aussi les termes « reporter » et « rédacteur ». Vous visez un poste de commercial BtoB ? Glissez les mots « vendeur » et « grands comptes ». Vous travaillez dans l’IT ? N’oubliez pas de mentionner « informatique », « nouvelles technologies » et « TIC ». Consultez des annonces d’entreprises et cabinets de recrutement qui œuvrent dans votre secteur pour trouver l’inspiration.

Soyez aussi précis que possible…

Si vous voulez absolument travailler sur Lyon, précisez-le ! Non seulement, vous remonterez dans les principaux résultats des recruteurs qui tapent le nom de cette ville dans leurs recherches, mais vous éviterez de faire perdre du temps à ceux qui cherchent quelqu’un ailleurs… Et à vous-même, puisque vous n’aurez pas à recevoir de propositions qui ne vous concernent pas. Même chose pour toutes les informations pratiques. Un « disponible immédiatement » attirera les employeurs pressés, un « CDI » écartera ceux qui ont besoin d’un stagiaire.

Mais gare aux « sauf » !

Les recruteurs maîtrisent Google et savent exclure certains mots de leurs recherches grâce au critère Booléen. Par exemple, s’il leur faut absolument un professionnel expérimenté, ils s’arrangeront pour que les pages contenant les termes « jeune diplômé » ou « junior » n’apparaissent pas dans les résultats. La parade : évitez de les utiliser ! Cela ne signifie pas mentir, mais les remplacer par « Expérience : moins de 3 ans ». De cette façon, vous ne serez pas automatiquement ignoré, et vous n’aurez plus qu’à convaincre avec le reste de votre CV.

Pour en savoir plus sur la façon dont les recruteurs cherchent des candidats sur Google, cliquez ici

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *