,

Formation à distance pour devenir Hôte de caisse

Vous envisagez un emploi dans le secteur du commerce et de la vente, vous souhaitez devenir hôte de caisse. Que vous soyez étudiant, salarié ou en recherche d’emploi, cette formation est pour vous. Elle vous permet d’étudier à votre rythme et de réaliser votre projet.

 

 

L’maître d’oeuvre est un emploi dans le secteur du commerce et de la vente. L’hôte de caisse a en charge l’encaissement du montant des marchandises achetées par les clients.
En fonction de la structure dans laquelle l’hôte de caisse travaille, les missions qui lui sont attribuées sont différentes.
La journée de travail d’un hôte de caisse commence par la réception de son fonds de caisse. Il doit accueillir le client, l’informer si nécessaire.
En poste, l’hôte de caisse passe chaque article devant un lecteur optique afin d’enregistrer les achats et de déterminer le montant à encaisser. Il doit ensuite percevoir l’encaissement. Si nécessaire, il doit rendre la monnaie.
Dans certains commerces, l’hôte de caisse peut être amené à mettre les marchandises en rayon, étiqueter les produits. Il peut également servir les clients et dans certains cas effectuer l’entretien du commerce.
La journée de travail d’un hôte de caisse se termine par la vérification de sa caisse et de remettre à son responsable son fonds de caisse.
Dans les certains commerces, l’hôte de caisse exerce souvent à temps partiel, 5 à 6 heures par jour. Il peut être amené à travailler le samedi et certains jours fériés.
Pour exercer cet emploi, vous devez avoir une présentation impeccable.

La formation pour être hôte de caisse vous permettra d’acquérir les compétences nécessaire pour exercer cet emploi, comme :

  • Savoir communiquer avec le client
  • Étiqueter les produits
  • Connaître le matériel, les documents de caisse, les modes de paiement et la facturation

Vous aurez également la possibilité au cours de votre formation d’approfondir d’autres domaines du secteur du commerce et de la vente.
En suivant cette formation de qualité élaborée par des formateurs experts, vous aurez la possibilité de vous présenter aux épreuves du CAP ECMS en candidat libre pour devenir un hôte de caisse.

 

Quel est l’intérêt d’une formation à distance ?

La formation à distance vous apporte l’efficacité d’une formation traditionnelle sans vous imposer de contraintes. Elle vous permet :

  • De profiter d’un Espace Élève vous permettant d’accéder aux supports pédagogiques accessible 24h/24 et 7j/7
  • De vous former ainsi aux horaires qui vous conviennent le mieux
  • De bénéficier de conseils de professionnels

Avec cette formation de qualité, vous serez le professionnel qui fait la différence.

 

La formation à distance pour être hôte de caisse

La formation repose sur :

  • des Des cours efficaces et progressifs avec un accompagnement personnalisé
  • des échanges avec les formateurs
  • Des stages conventionnés en entreprise

La formation à distance est un moyen pour devenir un hôte de caisse, en se préparant efficacement à son rythme. Allez-vous saisir cette opportunité ?

 

Demande de documentation gratuite

Vous êtes libre de compléter le formulaire ci dessous pour recevoir une documentation complète sur la formation à ce métier. Il vous suffit de sélectionner “CAP ECMS – Employé de commerce multi-spécialités” dans la case “Choix de Formation”, puis d’entrer vos coordonnées.

,

Comment bien se préparer pour un entretien d’embauche ?

Etre convoqué à un entretien est souvent un privilège et quel que soit le poste, c’est toujours une grande occasion pour prouver à quel point on est opérationnel, motivé et qu’on est le candidat idéal.

Cependant, il y en a ceux ou celles qui ne savent pas comment passer un entretien d’embauche et parfois, le recruteur juge un candidat non pas par son profil ou son expérience mais par son sens de la persuasion qu’il s’agisse de la tenue vestimentaire, des gestes lors de l’entretien et des arguments qu’on va entamer.

C’est pourquoi, il est indispensable de ne pas négliger l’étape préparative avant un entretien d’embauche.

Avoir une bonne présentation de soi

Le fait d’être présentable lors d’un entretien d’embauche constitue un argument fort dans l’acceptation d’un candidat.

C’est un détail qui ne se néglige pas et bien que ‘l’habit ne fasse pas le moine’, on ne doit pas se présenter devant un recruteur habiller à n’importe comment.

Il existe des codes vestimentaires à respecter mais ce code dépend surtout de la société en question ou de la nature du poste.

S’il s’agit d’une hôtesse d’accueil par exemple, il faut avant tout avoir le physique, porter des talons hauts, de ne pas être trop excessive dans les maquillages ou la tenue…

De même pour ceux qui désirent postuler pour un poste dans un bureau, il faudra toujours s’en tenir aux règles vestimentaires tout en restant élégants.

Mais être présentable ne veut pas dire uniquement avoir un look adéquat mais aussi avoir les bonnes manières et de se munir de son CV retraçant tout son parcours qu’il soit un stage ou un poste similaire à ce que l’on désire prétendre.

Se préparer à toutes les éventualités

Un entretien d’embauche est important pour prouver à soi-même et au recruteur de notre dévouement pour le poste.

C’est pourquoi, il est absolument essentiel de réfléchir à toutes les questions posées lors de l’entretien.

Bien sûr, il est normal d’avoir le trac mais il faut arriver à le surpasser.

Pour se faire, il va falloir faire quelques listes de questions lesquelles seront susceptibles d’être posées pendant l’entretien, et il faut s’entrainer à les répondre.

Il faudra également se préparer aux questions-pièges, celles que l’on ne s’attendait pas comme ‘qu’est-ce qui vous a poussé à choisir notre société’.

Il faudra être plus persuasif et se renseigner davantage sur l’activité de celle-ci en question. De même aussi pour le parcours professionnel, il ne faut rien oublier même le stage. Car il fait aussi partie de l’expérience.

Comment mettre son CV en première page de Google ?

C’est bien connu : les internautes vont rarement au-delà de la première page de résultats Google, et les recruteurs ne font pas exception à la règle. En tant que candidat, vous devez donc augmenter vos chances d’être repéré en vous assurant que votre CV se retrouve dans cette précieuse liste lorsqu’ils recherchent la perle rare.

Multipliez les supports

C’est mathématique : plus vous serez présent, plus vous aurez de chances d’être repéré. Profils LinkedIn, Twitter et Viadeo, CV sous forme de page web, CV sur des plateformes de type DoYouBuzz ou CreerunCV, book en ligne pour les créatifs, blog d’expert… Soyez sur tous les fronts. Attention : le tout doit être cohérent. S’il est permis d’adapter en fonction de la plateforme, par exemple en insistant sur votre mobilité internationale sur LinkedIn, pas question d’annoncer que vous êtes bilingue sur un support et d’avouer que vous n’avez que quelques notions d’anglais sur un autre !

Pensez à vulgariser, sans perdre en professionnalisme

N’oubliez pas que le recruteur n’est peut-être pas lui-même quelqu’un du métier. Si votre CV est truffé de jargon, seuls des experts pourront tomber dessus. Alors n’hésitez pas à développer les acronymes et à expliquer ce qui peut rendre perplexes les non-initiés. Par exemple, à « Maîtrise d’Aperture et Lightroom », ajoutez « logiciels photo ». Ainsi, ce sont à la fois les recherches comprenant « Lightroom » et celles avec « logiciels photo » qui mèneront à vous.

Inspirez-vous d’offres d’emploi pour les synonymes

Là encore, il s’agit de multiplier vos chances en essayant de penser à tous les termes que les employeurs utilisent lorsqu’ils tentent de trouver leur futur collaborateur. Vous êtes journaliste ? Arrangez-vous pour faire figurer aussi les termes « reporter » et « rédacteur ». Vous visez un poste de commercial BtoB ? Glissez les mots « vendeur » et « grands comptes ». Vous travaillez dans l’IT ? N’oubliez pas de mentionner « informatique », « nouvelles technologies » et « TIC ». Consultez des annonces d’entreprises et cabinets de recrutement qui œuvrent dans votre secteur pour trouver l’inspiration.

Soyez aussi précis que possible…

Si vous voulez absolument travailler sur Lyon, précisez-le ! Non seulement, vous remonterez dans les principaux résultats des recruteurs qui tapent le nom de cette ville dans leurs recherches, mais vous éviterez de faire perdre du temps à ceux qui cherchent quelqu’un ailleurs… Et à vous-même, puisque vous n’aurez pas à recevoir de propositions qui ne vous concernent pas. Même chose pour toutes les informations pratiques. Un « disponible immédiatement » attirera les employeurs pressés, un « CDI » écartera ceux qui ont besoin d’un stagiaire.

Mais gare aux « sauf » !

Les recruteurs maîtrisent Google et savent exclure certains mots de leurs recherches grâce au critère Booléen. Par exemple, s’il leur faut absolument un professionnel expérimenté, ils s’arrangeront pour que les pages contenant les termes « jeune diplômé » ou « junior » n’apparaissent pas dans les résultats. La parade : évitez de les utiliser ! Cela ne signifie pas mentir, mais les remplacer par « Expérience : moins de 3 ans ». De cette façon, vous ne serez pas automatiquement ignoré, et vous n’aurez plus qu’à convaincre avec le reste de votre CV.

Pour en savoir plus sur la façon dont les recruteurs cherchent des candidats sur Google, cliquez ici

,

5 conseils inédits pour négocier une augmentation de salaire

Vous travaillez au sein d’une entreprise et pensez que vous n’êtes pas payé à votre juste valeur. Vous souhaitez prendre rendez-vous avec votre patron pour négocier une augmentation de salaire, mais vous êtes anxieux et ne savait pas vraiment comment aborder le sujet.

Ne soyez pas plus inquiet. Vous êtes comme tout le monde, demander plus d’argent à son patron n’est pas une chose facile à faire.

Mais en suivant nos conseils, vous allez pouvoir prendre confiance en vous et surtout aborder cette négociation de la meilleure manière qui soit.

Soyez sûr de vous

Vous avez de la valeur et vous devez en être conscient. Vous devez constamment être vigilant à avoir en tête ce que vous et votre travail valez. Cela jouera indéniablement un rôle sur votre manière d’être et de vous comporter. Cela jouera également un rôle sur vos prises de décisions et donc sur vos résultats.

Au moment d’aborder la question du salaire lors d’un entretien ou lors d’un rendez-vous avec votre patron, soyez sure de vous. Vous ne devez à aucun moment hésiter à demander un salaire en rapport avec votre valeur réelle. Pour prouver votre valeur, afficher de manière détaillée vos résultats.

Renseignez-vous sur les salaires pratiqués pour votre poste

D’autres personnes font le même métier que vous dans la même entreprise que vous ou dans une autre. Rapprochez-vous d’eux et demandez-leur combien sont-ils payés.

Faites des recherches sur internet également pour savoir la moyenne des salaires pratiqués pour votre métier. Vous aurez toutes les informations qu’il vous faut pour négocier votre salaire en fonction de votre niveau de compétences et votre niveau d’ancienneté.

Essayez d’aligner votre demande sur les informations que vous avez récupérées. Par exemple, ne demandez pas un salaire deux fois supérieur à ce que vous avez pu trouver, mais par contre, essayez de vous approcher de la fourchette haute des salaires pratiqués pour votre métier.

Soyez toujours à la pointe des dernières tendances

Pour justifier votre demande d’augmentation de salaire, soyez plus qu’un simple employé. Soyez un expert de ce que vous faites et à qui toute votre entreprise vient demander des conseils pour faire avancer les projets.

Rendez-vous indispensable de par votre expertise et faites en sorte que cela soit visible. Encore mieux, essayez d’apporter des solutions à votre supérieur uniquement parce que vous êtes mieux renseigné et plus en avance que lui sur les techniques et tendances du moment.

Montrez vos résultats

En vue d’une négociation d’ augmentation de salaire, demandez à votre patron en début de chaque mois vos résultats obtenus si vous ne pouvez pas les avoir vous même. Tentez d’obtenir par mail la preuve de sa satisfaction. Vous pourrez vous servir de cela au moment de votre négociation.

Archivez mois par mois vos résultats et tenez des statistiques précises. Ce sont des preuves de votre valeur et de ce que vous apportez à votre entreprise que vous pourrez montrer le jour ou vous négocierez votre augmentation de salaire.

Demandez à être formé pour monter en compétence

Quelque temps avant de demander une augmentation de salaire, demandez à votre supérieur de vous financer une formation pour vous faire monter en compétence sur des techniques indispensables au développement de votre entreprise.

Encore une fois, si la demande de formation est acceptée et que vous vous formez. Vous deveendrez encore plus indispensable pour votre entreprise. Et de plus, cette dernière aura investi sur vous.

Si vous avez suivi tous nos conseils, votre patron ne pourra pas refuser une augmentation de salaire après avoir investi sur vous au risque de vous perdre.

,

Bonjour tout le monde !

Bienvenue dans WordPress. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !